lundi 1 janvier 2018

Ragoût de pattes de cochon et pâtes à l’ancienne


Voici une recette de famille qui vient de Mont-Joli du Bas du Fleuve. Une recette qui a toujours été préparée à l’œil avec l’expérience de génération en génération. J’ai eu le bonheur et la chance de préparer cette recette avec Madeleine qui nous a quittée il y a bien des années. Elle le faisait comme sa mère Manda (Amanda). Un plat réconfortant durant la période hivernale. J’aime beaucoup les morceaux de pâte qui cuisent dans le bouillon tout comme dans mon ragoût de poulet et pâtes à l’ancienne. Le bouillon va épaissir avec la cuisson des pâtes et la farine grillée. Il sera crémeux et savoureux et vous aurez une très belle sauce. Un bon plat tout simple avec très peu d’ingrédients et beaucoup de goût. Nous préparons ce ragoût de pattes de cochon (sans boulettes). Un plat qui réchauffe l'intérieur et qui évoque des beaux souvenirs.  


Ingrédients des pattes de cochon
8 pattes de cochon
2 oignons, coupés en dés
2 c. à table de gros sel
Poivre au goût
Farine grillée
Faire griller environ 1½ tasse de farine (ou du commerce)
Ingrédients de la pâte
2 tasses de farine
1 c. à thé de sel
2/3 tasse d’eau (à peu près)


Préparation des pattes
Découenner les pattes.
Dans un autocuiseur (cuisson sous pression), couvrir les pattes découennées d’eau froide. Ajouter les oignons, le sel et le poivre et cuire 1 heure.
(Moi, je le fais en 2 étapes car je mets 4 pattes à la fois dans mon autocuiseur donc, 1 oignons, 1 c. à table de gros sel et poivre à chaque fois. Si vous en avez un grand autocuiseur, allez-y pour le 8 pattes en même temps).
Retirer les pattes de cochon du bouillon et laisser refroidir avant de les désosser. Réserver la viande désossée.
Filtrer le bouillon au tamis, remettre le bouillon dans la casserole, laisser refroidir et réfrigérer. Le lendemain ou lorsque le bouillon est bien froid, enlever la couche de gras sur le dessus.
Porter le bouillon à ébullition, réduire à feu moyen.
Préparation de la pâte
Dans un grand bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter l’eau et mélanger jusqu'à ce que la pâte commence à se former. Travailler la pâte avec vos mains et pétrir un peu. Vous devez avoir une pâte assez ferme. La pâte ne doit pas être collante au toucher. Si la pâte est trop collante, ajouter un peu de farine. Divisez la pâte en 2 boules.
Étendre une boule de pâte sur une surface enfarinée et rouler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit assez mince et que bords commencent à rouler.
Tailler la pâte en losanges à l’aide d’un coupe pizza ou couteau. Répéter avec l’autre boule de pâte et déposer les morceaux de pâte délicatement un à un dans la sauce qui bouillonne.
Lorsque tous les losanges de pâte ont été ajoutés dans le bouillon, réduire à feu doux. Ajouter doucement la farine grillée au tamis et bien mélanger. (Il y aura un peu de grumeaux, ne vous en faites pas , en mélangeant bien ils vont partir).
Laisser mijoter une dizaine de minutes ou jusqu’à ce la pâte remonte à la surface et que le bouillon se transforme en belle sauce crémeuse.
Ajouter la viande, rectifier l’assaisonnement au goût et laisser mijoter 10 minutes de plus en mélangeant. Servir chaud avec du bon pain à tremper dans la sauce.

Note : La cuisson sous pression offre les avantages du braisage ou de la cuisson lente, mais bien plus vite Si vous n’avez pas d’autocuiseur laisser mijoter 3 heures dans une grande casserole ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement des os.

Bon appétit ! Ginette

Source :  Recette de famille en mémoire de Madeleine D. 

1 commentaire: