dimanche 21 janvier 2018

Donair classique d`Halifax (Canada Atlantique)

Comment faire le fameux Donair qui se trouve couramment dans la plupart des pizzerias des provinces atlantiques du Canada. Le Donair est comparé au gyros grecque ou au shawarma du Moyen-Orient. C’est du boeuf assaisonné avec des épices. La viande est traditionnellement cuite dans une une rôtissoire sur une broche verticale. À la maison, on le prépare au four. 


Faire la viande Donair est en fait assez simple, c’est comme préparer un pain de viande. Une fois que la viande de donair est cuite, elle doit être réfrigérée pendant la nuit. Pour obtenir ces fines lanières de viande cuites à la bonne consistance, elles sont cuites deux fois. La viande est enveloppée dans un pita avec des tomates en dés, des oignons en dés et la sauce crémeuse sucrée Donair. 
C’était cochon… vraiment cochon... coulant…et délicieux. 
Un beau mélange sucré-salé. 
Préparez vos serviettes de tables ! Plus qu’une ! et une bonne bière froide.


Ingrédients

Viande Donair
1.5 kg de boeuf haché maigre
2 c. à thé de farine
2 c. à thé d’origan
1.5 c. à thé de piment de Cayenne
4 c. à thé de paprika
2 c. à thé de poudre d’oignon
4 c. à thé de poudre d’ail
1 c. à thé de sel
1 c. à thé de poivre
Sauce Donair
1 boite de 300 ml de lait condensé
1/3 de tasse de vinaigre
1 c. à thé de poudre d’ail
Assemblage
Pains Pita
Tomates en dés
Oignons en dés
Concombre et laitue (mes ajouts).



Préparation

Sauce : Mélanger tous les ingrédients au fouet, jusqu'à épaississement. Laisser reposer la sauce pendant au moins une heure au réfrigérateur avant de l'utiliser. La sauce sera meilleure après une nuit dans le réfrigérateur.  La sauce s'épaissira encore plus une fois réfrigéré.


                

Viande :  Préchauffer le four à 325° F.
Dans un grand bol, mélanger les boeuf, la farine et les épices. Former une bûche en long bien tassée (Aplatir pour avoir environ 1 1/2 po. d`épaisseur). Mettre sur une grille de refroidissement sur un moule recouvert de papier d'aluminium et cuire pendant 2 heures. Laisser refroidir complètement et de préférence réfrigérer jusqu’au lendemain.
Au moment se servir: Coupez la viande en fines lanières (avec un long couteau dentelé). Environ ⅛ à ¼ de po d’épaisseur tout au plus.


(Un petit restant pas réchauffé)                

Pour assembler un Donair, chauffer un pain pita en humidifiant légèrement sa surface avec de l'eau et en le posant dans une poêle chaude en laissant agir environ 30 secondes de chaque côté.
Faire frire rapidement les lanières de viande dans la même poêle chaude avec un tout petit peu d’huile. Vous voulez réchauffer les lanières sans trop les dorer.
Prenez le pita ramolli et placez-le sur un carré de papier d'aluminium.
Déposer les tranches de viande cuite sur le pita (4-5 tranches), garnir d'une généreuse cuillère de sauce, de tomates en dés et d'oignons.  (Moi, j’ai ajouté une feuille de laitue romaine et des tranches de concombres. Ce n’est pas traditionnel mais meilleur à mon goût). Envelopper le papier d'aluminium autour du donair. 
N’oubiez pas les serviettes de tables, vous en aurez grandement besoin.


Note :
Pour ½ recette, vous obtiendrez 4 ou 5 donairs, pour une pleine recette environ 8-10. On peut facilement congeler en portions et la sauce se garde longtemps.

Pour réchauffer une plus grande quantité :  Réglez la grille du four sur la position la plus haute préchauffez à grill.  Déposer les lanières sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier aluminium et griller jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés, de 2 à 4 minutes.  Assurez-vous de garder un œil dessus, car le grill fonctionne rapidement!

Pizza: la viande et la sauce Donair font également de délicieuses garnitures de pizza et très populaire sur la côte est du Canada. Ajoutez les oignons et les tomates à la sortie du four et servez-les avec une sauce supplémentaire pour tremper.

Bon appétit ! Ginette

Source : Inconnu/facebook, supposément la meilleure recette et différentes sources pour les instructions et la provenance de ce met régional.


dimanche 14 janvier 2018

Crevettes à la pancetta et à l’érable

C’est une excellente recette sucrée, salée et parfaite pour l’apéro.  Facile à doubler ou tripler au besoin et ce fut un très gros succès auprès de mes invités. J’ai vraiment adoré. Une recette qui peux aussi se servir en repas avec un bon riz jasmin et des légumes sautés.  Il est possible de remplacer la pancetta par du prosciutto ou du bacon.  J’ai remplacé le Sambal Oelek par de la sauce Sriracha.  Comme j’avais beaucoup d’apéritifs à préparer, j’ai préparé les crevettes à l’avance jusqu`à la cuisson et réfrigéré. Je les ai réchauffées rapidement dans une poêle au moment de servir. Succulent !


Ingrédients

20 fines tranches de pancetta
20 crevettes crues de grosseur 16-20, décortiquées avec la queue (Environ 454 g)
20 cure-dents
2 c. à soupe de beurre
2 c. à soupe de sirop d’érable
1/2 c. à thé de de Sambal Oelek (ou de sauce chili Sriracha)
Poivre


Préparation

Dérouler les tranches de pancetta pour leur donner la forme d’une tranche de bacon et les enrouler autour de chaque crevette en laissant la queue dégagée.
Insérer un cure-dent dans chaque crevette pour fixer le tout.
Dans une grande poêle, dorer les crevettes dans le beurre à feu moyen à vif environ 2 minutes de chaque côté. Ajouter le sirop d’érable et le Sambal Oelek, puis poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les crevettes soient cuites et que le sirop commence à caraméliser. Bien enrober les crevettes. Poivrer.

Bon appétit! Ginette


Source : Ricardo

lundi 1 janvier 2018

Ragoût de pattes de cochon et pâtes à l’ancienne


Voici une recette de famille qui vient de Mont-Joli du Bas du Fleuve. Une recette qui a toujours été préparée à l’œil avec l’expérience de génération en génération. J’ai eu le bonheur et la chance de préparer cette recette avec Madeleine qui nous a quittée il y a bien des années. Elle le faisait comme sa mère Manda (Amanda). Un plat réconfortant durant la période hivernale. J’aime beaucoup les morceaux de pâte qui cuisent dans le bouillon tout comme dans mon ragoût de poulet à l’ancienne. Le bouillon va épaissir avec la cuisson des pâtes et la farine grillée. Il sera crémeux et savoureux et vous aurez une très belle sauce. Un bon plat tout simple avec très peu d’ingrédients et beaucoup de goût. Nous préparons ce ragoût de pattes de cochon (sans boulettes). Un plat qui réchauffe l'intérieur et qui évoque des beaux souvenirs.  


Ingrédients des pattes de cochon
8 pattes de cochon
2 oignons, coupés en dés
2 c. à table de gros sel
Poivre au goût
Farine grillée
Faire griller environ 1½ tasse de farine (ou du commerce)
Ingrédients de la pâte
2 tasses de farine
1 c. à thé de sel
2/3 tasse d’eau (à peu près)


Préparation des pattes
Découenner les pattes.
Dans un autocuiseur (cuisson sous pression), couvrir les pattes découennées d’eau froide. Ajouter les oignons, le sel et le poivre et cuire 1 heure.
(Moi, je le fais en 2 étapes car je mets 4 pattes à la fois dans mon autocuiseur donc, 1 oignons, 1 c. à table de gros sel et poivre à chaque fois. Si vous en avez un grand autocuiseur, allez-y pour le 8 pattes en même temps).
Retirer les pattes de cochon du bouillon et laisser refroidir avant de les désosser. Réserver la viande désossée.
Filtrer le bouillon au tamis, remettre le bouillon dans la casserole, laisser refroidir et réfrigérer. Le lendemain ou lorsque le bouillon est bien froid, enlever la couche de gras sur le dessus.
Porter le bouillon à ébullition, réduire à feu moyen.
Préparation de la pâte
Dans un grand bol, mélanger la farine et le sel. Ajouter l’eau et mélanger jusqu'à ce que la pâte commence à se former. Travailler la pâte avec vos mains et pétrir un peu. Vous devez avoir une pâte assez ferme. La pâte ne doit pas être collante au toucher. Si la pâte est trop collante, ajouter un peu de farine. Divisez la pâte en 2 boules.
Étendre une boule de pâte sur une surface enfarinée et rouler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit assez mince et que bords commencent à rouler.
Tailler la pâte en losanges à l’aide d’un coupe pizza ou couteau. Répéter avec l’autre boule de pâte et déposer les morceaux de pâte délicatement un à un dans la sauce qui bouillonne.
Lorsque tous les losanges de pâte ont été ajoutés dans le bouillon, réduire à feu doux. Ajouter doucement la farine grillée au tamis et bien mélanger. (Il y aura un peu de grumeaux, ne vous en faites pas , en mélangeant bien ils vont partir).
Laisser mijoter une dizaine de minutes ou jusqu’à ce la pâte remonte à la surface et que le bouillon se transforme en belle sauce crémeuse.
Ajouter la viande, rectifier l’assaisonnement au goût et laisser mijoter 10 minutes de plus en mélangeant. Servir chaud avec du bon pain à tremper dans la sauce.

Note : La cuisson sous pression offre les avantages du braisage ou de la cuisson lente, mais bien plus vite Si vous n’avez pas d’autocuiseur laisser mijoter 3 heures dans une grande casserole ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement des os.

Bon appétit ! Ginette

Source :  Recette de famille en mémoire de Madeleine D. 

dimanche 31 décembre 2017

Croustillants au chocolat, butterscotch et beurre d'arachide

Cette gâterie date d'il y a bien longtemps. Originalement la recette provenait d'une boite de céréales. Ultra facile à faire. Il suffit de faire fondre les pépites de chocolat et de caramel au beurre avec le beurre d'arachide et de mélanger avec les céréales. Tout ce que vous avez à faire est de laisser refroidir. Un incontournable du temps des fêtes ou simplement pour avoir une gâterie au frigo ou au congélateur lorsque sera venue le temps d’une p’tite fringale.


Ingrédients

6 tasses de céréales Corn Flakes
1 tasse de pépites de chocolat noir
1 tasse de pépites de caramel au beurre (butterscotch)
½ tasse de beurre d'arachide


Préparation

Déposer les Corn Flakes dans un grand bol.
Faire fondre au bain-marie, les pépites de chocolat, les pépites de butterscotch et le beurre d'arachide, brasser le tout jusqu’à consistance lisse.
Ajouter la préparation fondue sur les céréales et mélanger délicatement avec une spatule jusqu’à ce que les céréales soient recouvertes.
Avec deux cuillères, déposer sur des plaques à biscuits recouvertes de papier parchemin ou déposer dans des moules à muffin. Réfrigérer.
Une fois les croustillants bien figés, mettre dans un contenant hermétique et garder au réfrigérateur ou au congélateur.



Bon appétit ! Ginette  

(Recette originale de la boite: 4 tasses de CornFlake-1 tasse de pépites de chocolat-1 tasse de pépites de Butterscotch-1 tasse d'arachides rôties à sec) 

vendredi 22 décembre 2017

Pizzelle des Abruzzes (gaufres italiennes)

Les pizzelles (molles) sont une spécialité qui provient des Abruzzes (région de mon beau père). Les Pizzelles étaient traditionnellement préparées pour les mariages, les festivités ou les occasions religieuses. Ce sont de tendres gaufres. Une tradition de famille transmise de génération en génération dont les quantités se faisait « à l’œil » ou une recette transmise verbalement (un verre de ci, une tasse de ça ou prendre autant de farine que vous avez besoin).

L'utilisation du fer et de la particularité du design (carreaux, rayures ou diamants) permet également de deviner l'origine des noms utilisés avec des variances mineures : Pizzelle, Ferratelle, Cancellate, Neole ou Nevole.  Le nom varie d'une région à l'autre, ainsi que la recette.  Les variations concernent principalement la consistance de la pâte ou garniture.


Il y a bien longtemps, j’ai mesuré tout ça lorsque mes beaux-parents les préparaient toujours ensemble.  La règle était : 1 œuf pour 2 c. à table de sucre, 2 c. à table d’huile d’olive légère, farine, zeste de citron avec un peu de jus du citron ou zeste d’orange et vanille. Pour cuire les pizzelles, il faillait avoir un fer, un outil que chaque grand-mère et tante des Abruzzes possède à la maison.  Mes beaux-parents préparaient les pizzelles avec ce moule rectangulaire en fer double marqué par le relief forgé avec le losange et il était tenu au-dessus d’un brûleur chaud sur la cuisinière. 

Au tout début de mon mariage, une jour mes beaux-parents sont revenus d'un voyage en Italie dans la famille et à mon grand bonheur, ils ont rapporté deux moules électriques de la région. Un pour eux et un pour moi (impossible de trouver ce type de moule ici, même aujourd’hui). Chez nous, au Canada, nous sommes sur le 110 v et en Italie sur le 220 v. Alors mon beau-père m’avait organisé un convertisseur qui est aussi gros que mon moule.

Dans notre famille au Canada, je suis la seule qui continue cette tradition pour la famille en ce temps des fêtes. Lors de nos voyages en Italie, il y as toujours quelqu'un (amis ou famille qui en prépare).  Ces Pizzeles  se dégustent tel quel et sont aussi délicieuses garnies de crème, de Nutella ou de confiture (roulées ou en sandwich) et je garnie même de crème glacée l'été. Je n'ai jamais partagé cette recette auparavant car les chances d’avoir ce moule traditionnel par chez nous sont assez minces et la forme est importante dans la préparation de ces pizzeles. Si par chance vous possédez le moule ou le fer, voici ma recette.




Ingrédients

La base : 1 œuf pour 2 c. à table de sucre, 2 c. table d’huile d’olive, farine, zeste de citron avec un peu de jus du citron ou zeste d’orange et vanille

Une recette simple avec 12 oeufs
12 gros œufs
1½ tasse de sucre (= 24 c. table de sucre + 3-4 c. table de +)
¾ tasse d’huile d’olive légère (= 24 c. table d’huile)
1 c. à table de vanille
Zeste d’un gros citron (ou zeste d’orange)
Le jus de ½ citron (ou l’équivalent pour jus d’orange)
2 c. à thé de poutre à pâte
Environ 3 ¼ tasses de farine

Recette double


Préparation

Dans un grand bol, mélanger au malaxeur les oeufs, le sucre, l’huile. Ajouter la vanille et le jus d’agrume.
Incorporer les ingrédients secs et mélanger. Ajouter le zeste, goûter et ajuster.
Doit avoir la texture d’un mélange à gâteau.
Réchauffer le moule à pizzele en badigeonnant légèrement les 2 cotés avec de l’huile d’olive légère (1 seule fois au début).
Déposer une grosse c. à table dans le moule et cuire chaque pizzele environ 6-7 secondes. Répéter jusqu’à la fin.
Donne environ 5 douzaines.

Bon appétit ! Ginette  

Source : Nonna Domenica/mes beaux parent Mireille et Giulio

mardi 19 décembre 2017

Biscuits à la cannelle

Voici une recette qui suit les générations. Ma mère a appris à faire cette recette de biscuits roulés à la cannelle avec ma grand-mère lorsqu’elle était petite. Ma sœur en fait aussi des très bons.  Contrairement au pets de sœurs qui sont souvent préparés avec des restes de pâte à tarte, la pâte est plus tendre. La pâte est garnie de cassonade et de cannelle.  


Ingrédients

Pâte
2 oeufs
2 tasses de sucre blanc
2 tasses de crème sure 14%
2 tasses de graisse (Maman prend Crisco) moi Tenderflake
½ tasse d’eau
¾ c. à thé de sel
8 tasses de farine
8 c. à thé de poudre à pâte (1 c. à thé par tasse de farine) 
Garniture
Cassonade
Cannelle
Lait pour badigeonner


Préparation

Préchauffer le four à 400° F.
Recouvrir les plaques à biscuits de papier parchemin (Maman non, moi oui)
Dans un grand bol, mélanger au malaxeur, les œufs, le sucre et la graisse. Ajouter la crème sûre et bien mélanger.
Ajouter 2 tasses de farine pour commencer et 2 c. à thé de poudre à pâte et le sel. Bien mélanger, ajouter l’eau et bien mélanger.
A chaque tasse de farine, ajouter 1 c. à thé de poudra à pâte. Bien mélanger à chaque ajout.
La pâte aura une texture un peu collante.
Diviser la pâte en 4 boules et étendre la pâte au rouleau sur une surface enfarinée, une à la fois pour former un rectangle. (La pâte doit être légèrement plus épaisse qu'une pâte à tarte).
Garnir généreusement la pâte de cassonade et saupoudrer généreusement de cannelle par-dessus.
Rouler la pâte pour en faire un cylindre et couper en tranches.
Déposer les biscuits sur une plaque à biscuits et badigeonner de lait.
Cuire 6 minutes sur la grille du bas et ensuite remonter sur la grille du centre pour terminer la cuisson. (Les recettes de grand-mères sont à l’œil, alors je dirais environ 13-15 minutes de plus). Les surveiller et les sortir du four lorsqu’ils auront une belle couleur.
Ça l'air que... Il faut faire suer les biscuits, alors dans un grand bol, déposer des rangées de biscuits et les séparer par une feuille de papier parchemin (ou papier ciré). Bien couvrir 15-20 minutes avant de les déposer dans une boite de métal ou bien dans des sacs à congélation pour les faire congeler.
  
La touche de ma Maman. L'expérience à 85 ans.


Rendement de  + ou - environ 5 douzaines .

Bon appétit ! Ginette

Source : Maman Suzanne, de ma grand Maman Florentine.